Pourquoi demander pardon ?

Pardonner et demander pardon

Nous croyons que les blessures relationnelles sont profondes et qu’elles ont besoin de guérison. La vengeance, la rancœur ou la fuite ne semblent pas offrir une paix durable. C’est pourquoi, des travailleurs sociaux, des artistes et des théologiens souhaitent vous partager cette « autre justice » : celle du pardon.

Ainsi, découvrez sur ce site comment demander pardon, pourquoi le pardon est important, pourquoi toute relation d’amour doit pratiquer le pardon.

Alors comment demander pardon ?

S'inscrire au parcours vidéo
demander pardon
demander pardon

Recevez gratuitement par e-mail un parcours vidéo pour vivre le chemin libérateur du pardon. De plus, ce parcours a été réalisé par une conseillère conjugale et familiale professionnelle qui a aider de nombreuses personnes à demander pardon.

Ils en parlent

De même, des conseillers, théologiens, artistes et des gens ordinaires nous parlent de comment demander pardon.

Jérome cahuzac

Jérôme Cahuzac a commis « une faute impardonnable » selon François Hollande. Alors que Jérôme Cahuzac était Ministre d’Etat chargé de lutter contre la fraude fiscale, il fraudait lui-même dans la plus grande hypocrisie.

Par conséquent, Cahuzac est-il impardonnable ?

 

Alors comment juger digne du pardon celui qui s’est tant vautré dans la duperie, celui qui a menti, si souvent, droit dans les yeux, à tout le monde ?
Mais frauder fiscalement fait sans doute partie de ces fautes « qui ne passent pas », au même titre qu’un meurtre, un vote pour Jean-Marie Le Pen, ou encore une boulette d’un joueur de foot dans un match crucial…

Donc qu’est-ce qui, au fond, donne à certaines fautes le droit de devenir impardonnables ? En d’autres termes où placer la limite entre le pardonnable et l’impardonnable ?

Le vrai pardon n’a pas de limite

 

Alors, pour le philosophie Jacques Derrida, le simple fait de poser la question révèle une mauvaise compréhension de l’essence du pardon. Il n’y a de pardon que là où il y a précisément de l’impardonnable, face auquel « demander pardon » peut se dévoiler dans toute sa force et sa radicalité. En d’autres termes, demander pardon, s’il veut être un authentique pardon, ne connaît pas de bornes. Ainsi, il est la réponse radicale et inconditionnée à l’abîme du mal.

Donc le pardon c’est de l’amour

Toutefois, face à la cruelle folie du mal peut surgir une autre folie, qui la surpasse de beaucoup, une « folie de l’impossible » 1 , la folie du pardon. Le vrai pardon ne se mérite pas, il se donne sans limite.

Le vrai pardon ne se mérite pas, il se donne sans limite.

Jacques Derrida

Pourtant ce qui nous touche dans ces témoignages de gens qui ont pardonné à leurs offenseurs : c’est qu’ils défient toute logique. En effet, ils n’obéissent qu’à un seul principe : l’amour inconditionnel.

En conclusion, Jésus disait : « Quel mérite avez-vous à aimer ceux qui vous aiment ? Aimez vos ennemis. »2 Ainsi, de la même façon pourrait-on rajouter : quel mérite avons-nous à pardonner les fautes pardonnables ? Alors, pardonnons l’impardonnable.

1. Jacques Derrida, « Le siècle et le pardon », Foi et savoir, Paris, Seuil, 2001, p.120. ↩
2. Évangile selon Luc, chapitre VI, verset 32. ↩