Jérôme Cahuzac a commis « une faute impardonnable » selon François Hollande. Alors que Jérôme Cahuzac était Ministre d’Etat chargé de lutter contre la fraude fiscale, il fraudait lui-même dans la plus grande hypocrisie.

Alors, Cahuzac, impardonnable ?

 

Comment juger digne du pardon celui qui s’est tant vautré dans la duperie, celui qui a menti, si souvent, droit dans les yeux, à tout le monde ?
Frauder fiscalement fait sans doute partie de ces fautes « qui ne passent pas », au même titre qu’un meurtre, un vote pour Jean-Marie Le Pen, ou encore une boulette d’un joueur de foot dans un match crucial…

Qu’est-ce qui, au fond, donne à certaines fautes le droit de devenir impardonnables ? Où placer la limite entre le pardonnable et l’impardonnable ?

Le vrai pardon n’a pas de limite

 

Pour le philosophie Jacques Derrida, le simple fait de poser la question révèle une mauvaise compréhension de l’essence du pardon. Il n’y a de pardon que là où il y a précisément de l’impardonnable, face auquel le pardon peut se dévoiler dans toute sa force et sa radicalité. Le pardon, s’il veut être un authentique pardon, ne connaît pas de bornes. Il est la réponse radicale et inconditionnée à l’abîme du mal. Face à la cruelle folie du mal peut donc surgir une autre folie, qui la surpasse de beaucoup, une « folie de l’impossible » 1 , la folie du pardon.  Le vrai pardon ne se mérite pas, il se donne sans limite.

Le vrai pardon ne se mérite pas, il se donne sans limite.

Jacques DerridaThemeNectar

C’est cela qui nous touche dans ces témoignages de gens qui ont pardonné à leurs offenseurs : ils défient toute logique. Ils n’obéissent qu’à un seul principe : l’amour inconditionnel.

Jésus disait : « Quel mérite avez-vous à aimer ceux qui vous aiment ? Aimez vos ennemis. »2 De la même façon pourrait-on rajouter : quel mérite avons-nous à pardonner les fautes pardonnables ? Pardonnons l’impardonnable.

1. Jacques Derrida, « Le siècle et le pardon », Foi et savoir, Paris, Seuil, 2001, p.120. ↩
2. Évangile selon Luc, chapitre VI, verset 32. ↩

Recevez gratuitement par e-mail un parcours vidéo pour vivre le chemin libérateur du pardon. Ce tutoriel exceptionnel a été réalisé par une conseillère conjugale et familiale professionnelle.

Paul Kronberger

Paul Kronberger

Diplômé de Science Po Paris, aujourd'hui étudiant en philosophie à Lyon. Mon maître mot est la "dialectique" : je veux rigoler à la mesure de mon sérieux, danser comme un fou sage, vivre en osant souffrir, mourir avec le sourire, et savoir "péter un bon coup", car il en va parfois de mon salut.

Laisser un commentaire