Est-ce possible de tout pardonner ? Jean-Pierre raconte son histoire et comment il a réussi à pardonner son père qui lui avait tiré dessus à bout portant..

 

J’ai grandi dans une famille dite « à problème » : mes parents étaient alcooliques et mon père était très violent. J’ai été un enfant battu. J’ai grandi avec une peur extrême de mon père. A l’âge de 13 ans c’est moi qui ai découvert ma mère morte : elle s’était suicidée. Je me suis donc retrouvé tout seul avec mon Père, la personne qui me faisait le plus peur au monde !

 

Je me sentais coupable

 

Mon père m’a fait grandir, en plus des coups, dans la culpabilité : il me disait que si ma mère s’était donné la mort, c’était à cause de moi. J’avais une telle peur de mon père que je me suis mis à pratiquer le karaté pour apprendre à me défendre et très vite ce sport est devenu un exutoire. J’étais doué et j’aimais cela. Mon père, lui, ne cessait de dire que j’étais un bon à rien et qu’il valait mieux qu’il me tue pour débarrasser le monde de ma personne inutile.

Mon père, lui, ne cessait de dire que j’étais un bon à rien et qu’il valait mieux qu’il me tue pour débarrasser le monde de ma personne inutile.

Jean-Pierre

Quand j’ai eu 18 ans, après une très violente altercation avec mon père, celui-ci me tira dessus avec un fusil de chasse, à bout portant dans la poitrine. Je me suis retrouvé entre la vie et la mort pendant plusieurs jours. Lui a été en prison. Les chirurgiens ne pensaient pas que je pourrais survivre à ces blessures…

 

Ma vie n’avait plus de sens

 

Ma vie n’avait plus de sens. J’étais anéanti physiquement et psychologiquement. Pourquoi mon père avait-il fait ce geste ? Même si nous étions malheureux, comment pouvait-on tirer sur son fils ? Une immense colère et une haine émergea de mon cœur envers mon père. Pourrais-je un jour lui pardonner ?

 

Dieu ? Mais pourquoi ?

 

Quelques mois après, j’ai rencontré pour la première fois un chrétien qui m’a parlé de l’amour de Dieu et m’a dit : « Dieu t’aime Jean-Pierre ! ». A ces mots une colère monta en moi : je voulais lui “péter la gueule”! Je lui ai dit : « Dieu m’aime ? Alors pourquoi j’ai été un enfant battu avec des parents alcooliques ? Pourquoi j’ai retrouvé le corps de ma mère sans vie ? Pourquoi il y a quelques mois, mon père m’a tiré dessus ? Pourquoi je ne peux plus être un sportif de haut niveau ? Si c’est ça l’amour de Dieu, je n’en ai pas besoin !». Je m’attendais à une réaction défensive de la part de cette personne mais au lieu de cela, il s’est mis à pleurer. Je voyais qu’il était profondément bouleversé par ce qu’il venait d’entendre. « Je comprends que tu sois en colère vis-à-vis de Dieu» m’a-t-il dit.

 

Pour lire la suite de l’article cliquez ici.

 

 

Ceci est un extrait d’un article du site atoi2voir.com, reproduit avec autorisation.

 

Atoidevoir est partenaire du projet « à ceux qui nous ont offensés »
 

Recevez gratuitement par e-mail un parcours vidéo pour vivre le chemin libérateur du pardon. Ce tutoriel exceptionnel a été réalisé par une conseillère conjugale et familiale professionnelle.

Laisser un commentaire